À quoi sert une newsletter ? 5 raisons de s’y mettre aujourd’hui


Share this :   | | | |

A quoi sert une newsletter ? Illustrateurs et graphistes, dans cette article je vous donne 5 raisons d'en créer une aujourd'hui. - Cliquez pour découvrir l'article
 

À quoi sert une newsletter ?

 

En début d’année lorsque j’ai défini mes objectifs pros et persos pour 2019, accroître ma liste d’abonnés à ma newsletter a été l‘une de mes premières résolutions. Pourtant, je ne vous cache pas que la newsletter est un outil encore nouveau pour moi et que j’apprends encore de mes erreurs, mais aujourd’hui, c’est un outil qui m’est devenu indispensable.
 
Honnêtement, si j’avais su, je me serais concentré sur ma liste d’abonnés bien plus tôt car aujourd’hui je peux vous affirmer que depuis la mise en place de ma newsletter ma petite entreprise et mes revenus en ont été totalement transformés.
 
Avant de créer ma newsletter, j’avais lu beaucoup de choses à ce sujet et la plupart des créatifs entrepreneur.es que j’admirais en parlaient comme étant l’outil marketing par excellence. Je vous avoue que j’étais un peu sceptique au départ car pour moi « newsletter » rimait avec boîte mail qui déborde. Comme beaucoup d’entre vous je pense, ma boîte de réception est en permanence submergée d’e-mailings en tout genre envoyés en masse par des marques peu scrupuleuses qui veulent me vendre des produits dont je n’ai pas besoin.
 
Si vous lisez cet article c’est sans doute que vous avez entendu parler comme moi de l’importance de la mise en place d’une newsletter mais vous ne saisissez pas encore tout à fait l’intérêt. C’est pourquoi aujourd’hui, j’ai envie de vous expliquer à quoi sert une newsletter, et pourquoi vous en avez besoin maintenant.

 
 

1 | Donner plus de visibilité à votre contenu et améliorer votre référencement

Lorsque je publie un article sur mon blog, je partage systématiquement le lien avec les abonnés de ma newsletter car je sais déjà que le sujet les intéresse et qu’ils seront plus enclin à aller le lire que les abonnés de mes réseaux sociaux.
 

A quoi sert une newsletter ? Illustrateurs et graphistes, dans cette article je vous donne 5 raisons d'en créer une aujourd'hui. - Cliquez pour découvrir l'article
 
En 2017, pour en avoir le cœur net, j’ai réalisé un sondage dans lequel je demandais de quelle façon mon audience découvrait mes nouveaux articles. Le résultat a confirmé les statistiques de Google puisque plus de la moitié de mes lecteurs aller lire le blog en cliquant sur un lien partagé dans ma newsletter.
 
Le reste de mes lecteurs provient visiblement des réseaux sociaux dont Instagram (seulement 1 quart de mes lecteurs) et le reste de mon audience découvrent mon site de façon organique via les moteurs de recherche.
 
C’est fou n’est-ce pas ? Lorsque l’on pense au temps que l’on passe à entretenir son feed instagram, soigner ses photos et écrire toutes ses légendes pour finalement n’attirer qu’un quart du trafic alors qu’un simple mail suffit à en attirer plus du double en quelques minutes. Vous me voyez venir ? Faire migrer des centaines de lecteurs depuis votre newsletter vers votre blog peu de temps après la publication d’un article contribue à envoyer un message positif aux moteurs de recherchecequi a pour effet d’améliorer le référencement de votre site.
 
Contrairement à facebook ou instagram, tous les efforts que je fournis à développer ma newsletter sont bien plus fructueux. J’utilise Mailerlite depuis plus de 2 ans maintenant, et chaque centime versé est largement rentabilisé. Aujourd’hui je me soucie bien plus du nombre d’abonnés de ma newsletter que de celui de tous mes réseaux sociaux confondus !
 
Et même si vous n’avez pas de blog, une newsletter reste un atout de taille dans votre manière de communiquer. En envoyant de façon régulière et consistante du contenu exclusif susceptible d’intéresser vos abonnés (code promo, coulisses de votre entreprise, réponses à leurs questions, etc.), vos abonnés se sentiront privilégiés de recevoir ce qu’ils ne pourront retrouver nulle part ailleurs.
 
Lorsque vous postez sur facebook, ou instagram, combien de personnes voient réellement passer votre contenu dans leur feed ? Avec leurs algorythmes de plus en plus difficiles à appréhender, les réseaux sociaux prennent votre contenu en otage et décident de qui peut voir ou non votre contenu et quand.
 
Lorsque vous détenez une adresse mail, c’est vous qui choisissez ce que cet abonné va pouvoir lire et à quelle fréquence, et à preuve du contraire, la majorité des gens vérifient leur boîte mail au moins une fois par jour n’est-ce pas ? En effet le contenu partagé dans une newsletter est beaucoup plus vu et lu et génère beaucoup plus de clics et de réactions que sur les réseaux sociaux. (ExactTarget)

 
 

2 | Créer une relation de confiance et l’entretenir

Votre newsletter peut vous donner l’opportunité de créer une réelle communauté et de développer une relation de confiance entre vous et vos abonnés. La plupart du temps, pour inciter une personne à s’inscrire à une newsletter, la technique la plus fréquemment utilisée est de proposer un contenu gratuit (ex: un guide pdf, un template, un code promo).
 
Donner son adresse mail est un acte beaucoup plus intime que de s’abonner à votre compte instagram ou facebook car en faisant cela votre abonné vous donne l’autorisation de lui écrire directement et pas uniquement à travers son feed. C’est un peu comme s’il/elle vous ouvrait la porte de chez lui/elle en quelque sorte.
 
À travers votre newsletter, vous avez la possibilité de partager un peu plus de vous, de votre personnalité, de vos projets, et de votre business afin de créer une réelle connexion avec vos abonnés. Contrairement à la méthode agressive d’e-mailing qui consiste à envoyer des publicités à la pelle, la technique de communication via une newsletter est beaucoup plus douce, et avant de penser à vendre quoi que ce soit à vos abonnés, il faut d’abord leur donner l’occasion de vous connaître et surtout de vous faire confiance. Cela prend du temps, mais la proximité de la newsletter rend votre message beaucoup plus accessible et audible.
 
Personnellement, je considère un peu mes abonnés comme des amis à qui j’aime me confier toutes les semaines et offrir des contenus exclusifs en fonction de leurs envies (réponses aux questions posées sur instagram, lien vers mes articles, freebies, etc.). Pour une illustratrice comme moi qui travaille seule, discuter avec mes abonnés n’a pas de prix et cette relation de confiance qui s’est instauré jour après jour est très précieuse à mes yeux. J’adore échanger avec eux, découvrir ce qui les intéresse, et je mets un point d’honneur à répondre à chacun de leurs mails et de les aider au mieux.

 
 

3 | Comprendre votre audience

Votre newsletter peut vous donner l’opportunité d’apprendre à mieux connaître votre audience. Qui sont-ils ? Pourquoi vous suivent-ils ? Qu’aimeraient-ils voir plus souvent sur vos réseaux sociaux ou votre blog ? Incitez-les à vous poser des questions, à se confier sur les problèmes qu’ils rencontrent, sur leurs craintes et demandez-leur en quoi vous pourriez leur être utile.
 
En 2017, lors de l’écriture de mon ebook pour les illustrateurs, j’ai envoyé un questionnaire auprès de mes abonnés afin de savoir ce qui les bloquait dans l’évolution de leur carrière ce qui m’a permis d’affiner mon contenu et d’apporter une réponse plus juste aux problèmes qu’ils rencontraient. Aujourd’hui mon ebook a convaincu plus de 350 personnes et je pense que sans ce sondage, mes efforts n’auraient pas été récompensés à la même hauteur.
 
Au delà des sondages, chaque email envoyé est une occasion pour vous de comprendre les attentes de votre communauté afin de les servir au mieux et d’apporter un complément à ce que vous proposez déjà sur les réseaux sociaux et/ou votre blog.

 
 

4 | Générer plus d’engagement

Comme je l’expliquais un peu plus haut, une newsletter permet de mettre en place une relation de confiance et qui dit relation de confiance dit engagement. En les servant au mieux et de façon consistance, vos abonnés deviennent de plus en plus fidèles et génèrent davantage d’intéraction : ils lisent vos articles, répondent à vos questions, vous posent des questions en retour et le cas échéant, achètent ce que vous leur proposez (boutiques, produits digitaux).
 
Attention cependant à être très prudent dans votre façon de vendre car la dernière chose dont vos abonnés ont envie, c’est de se sentir comme des vaches à lait. Avant même de penser à vendre quoique ce soit, il faut d’abord développer une communauté d’abonnés et les servir encore et encore (80% de conseils vs 20% de vente).
 
 

5 | Attiser la curiosité

Quelque soit votre activité, vous aurez sûrement l’occasion de promouvoir ou de lancer quelque chose de nouveau auprès de votre audience : nouveau site, boutique en ligne, nouvelle collection de papeterie, nouveau produit, etc.
 
La plupart du temps lorsque l’on travaille sur un nouveau projet, on est tellement absorbé par sa création (et c’est bien normal), qu’on en oublie de réfléchir à la façon dont on va le dévoiler à notre audience. Et pourtant, pour que le succès de votre nouveauté soit optimal il vaut mieux réfléchir en amont à la façon de promouvoir son lancement.
 
En effet, le problème c’est que si celui-ci n’est pas à la hauteur, vos efforts retomberont à plat et c’est vraiment dommage lorsque l’on a travaillé dur pour en arriver là.
 
En terme de lancement il ne faut pas être timide, au contraire il faut voir grand si vous voulez obtenir des résultats satisfaisants. D’ailleurs, les américains ont une expression qui résument bien cela : « Go big or go home » 🙂
 
En évoquant votre futur projet et en incitant votre audience à s’inscrire sur une liste d’attente, vous pourrez leur envoyer régulièrement des nouvelles de votre projet en cours et des coulisses exclusifs pour attiser leur curiosité et leur donner envie d’en savoir plus. L’avantage c’est que cette nouvelle liste d’abonnés sera également une base de données de clients potentiels pour votre/vos futurs produits.
 
Exemple :
Nouveau eshop / site web : vous pouvez dévoiler les coulisses de sa création : nouveau logo, interface, les problèmes rencontrés, etc.
Nouvelle collection : Photos exclusives, coulisses de la fabrication de vos produits (croquis, dessins, affiches, objets, etc.), compte à rebours, etc.

 
Partager les coulisses avec vos abonnés entretiendra leur curiosité comme s’ils attendaient noël et le jour de votre lancement, vous n’aurez plus qu’à envoyer une newsletter à toutes les personnes inscrites pour générer des clics et des ventes.
 
Et voilà mes 5 raisons de créer votre future newsletter. Alors convaincu.e ? 🙂
Même si aujourd’hui vous voyez cela comme un charge supplémentaire à ajouter à votre to-do liste, je vous encourage à essayer, ça en vaut vraiment la peine !
 

Si vous souhaitez avoir un aperçu de la façon dont j’aborde ma newsletter, vous pouvez vous inscrire en cliquant juste ici.

Certains des liens contenus dans cet article sont des liens affiliés. Cela signifie que je peux recevoir une petite commission ou des avantages si vous cliquez sur l’un de ces liens et que vous souscrivez à une version payante. Je tiens à préciser que je recommande uniquement des produits que je connais bien et des services dans lesquels j’ai parfaitement confiance.
 

Comment (3)

Ploumie

30 janvier 2019 Reply

Bonjour ëlodie ! j'espère que tu vas bien :)
Tout d'abord félicitation pour ton travail ! j'aime vraiment ce que tu fais et je te remercie de l'aide que tu m'apporte en donnant tes conseils sur le milieu, ça m'aide à mieux cadrer mon activité.

Je vois très bien l’intérêt de la newsletter, mais as-tu divers type de newsletter ?
- à ce que je comprends, tu as une newsletter abonné - (promotion de tes articles, freebies, teasing de projet pour les abonnés intéressés)

Mais utilise tu ce système pour tes clients ou éventuel prospect ? je veux dire par là, créé-tu un contenu exclusif dans ce cas précis ou ils ont le même contenu que "tout le monde" ?

A bientôt :)

    elodie_2016

    30 janvier 2019 Reply

    Hello :)
    Alors effectivement j'ai un autre groupe pour mes clients pros, mais je dois t'avouer que je l'ai un peu laissé tomber faute de temps et aussi parce que l'an dernier mes commandes pros ne m'ont pas laissé beaucoup de répit et que du coup ce n'était pas forcément dans mes priorités.

    Certains contenus peuvent effectivement se recroiser entre les différents groupes, mais généralement je consacre un trimestre à créer du contenu pour chaque groupe. Mais cette année les choses changent un peu je vais plus me consacrer au blog qu'à mes clients pros normalement.

    J'ai également un groupe d'abonnés pour mon eshop dan

      Ploumie

      1 février 2019 Reply

      Merci de ta réponse :)

Laisser un commentaire