5 conseils pour travailler avec un illustrateur en toute sérénité


Share this :   | | | |

Vous souhaitez faire appel à un illustrateur ? Voici 5 conseils pour travailler avec un illustrateur en toute sérénité | Cliquez pour découvrir l'article
 
 

Vous avez un projet de packaging ou de publicité sur la table et vous avez décidé de faire appel à un illustrateur afin d’installer un rapport émotionnel plus fort entre votre marque et vos clients. En effectuant vos recherches sur le net, vous êtes tombé-e par hasard sur un illustrateur ou une illustratrice dont le style correspond parfaitement à vos attentes et vous vous sentez prêt-e à franchir le pas.
 
Cependant, une montagne de questions vous assaille : Quelle attitude adopter pour aborder un illustrateur ? Comment être certain-e de faire le bon choix ? Combien de temps faudra t-il à mon illustrateur pour réaliser mon projet dans de bonnes conditions ? Quelles informations lui fournir ? En d’autres termes, comment c’est de travailler avec un illustrateur ?
 
Si vous n’avez jamais fait appel à un illustrateur, vous vous posez sûrement déjà ces questions et peut-être d’autres encore. Mais alors comment faire pour qu’un projet d’illustration se déroule sans encombre ?
 
Rien de sorcier à cela, et comme souvent c’est une question de bon sens et de communication ! Aujourd’hui j’ai décidé d’aborder le processus d’une commande d’illustration vu côté client et voici mes 5 conseils d’illustratrice pour travailler avec un illustrateur en toute sérénité.

1. Clarifiez votre demande

Avant de faire appel à l’illustrateur que vous avez choisi, prenez le temps d’écrire votre demande avec le maximum de détails. Même si ce brief a pour vocation d’être modifié et enrichi lors de vos échanges avec l’illustrateur, commencez par mettre à l’écrit toutes les informations que vous jugerez importantes et dont l’illustrateur aura besoin pour vous donner son évaluation.

 
Vous souhaitez faire appel à un illustrateur ? Voici 5 conseils pour travailler avec un illustrateur en toute sérénité | Cliquez pour découvrir l'article
 

– Budget

Evaluez le coût d’une commande est souvent ce qu’il y a de plus difficile. Malheureusement il n’y a pas de recette magique, et cela nécessite souvent une discussion entre les deux parties (vous pouvez lire mon article à ce sujet ici). Cependant, si vous avez déjà une idée précise de votre budget, n’hésitez pas à en faire part à l’illustrateur qui sera alors en mesure de vous faire une proposition adaptée.

– Détails techniques

Indiquez dans votre brief le nombre d’illustrations, leurs dimensions et le type de fichiers attendus (jpg, psd, etc.)

– Deadline

Attention à ne pas oublier de prévoir un temps supplémentaire dans votre planning si vous avez prévu de faire appel à un imprimeur. Essayez d’être réaliste quant au délais, surtout si la technique de l’illustrateur choisi est fastidieuse.
 
Partez du principe que plus l’illustrateur aura de temps pour réaliser votre commande, plus il sera en mesure de travailler de façon sereine et vous fournir son meilleur travail. N’oubliez pas qu’une commande d’illustration nécessite un processus créatif incompatible avec une situation d’urgence.

– Brief

Donnez le maximum de détails sur le ou les illustrations attendues et n’attendez pas que l’illustrateur ou l’illustratrice vous donne des idées. Bien sûr il ou elle peut vous suggérer des choses, mais au final, vous êtes le seul à connaître vos besoins ou celui de votre client-e.
 
Si votre demande est complexe ou précise, n’hésitez pas à fournir un croquis, des photos ou n’importe quelle image de référence qui pourra aider l’illustrateur à se projeter plus facilement.
 
Attention à être réaliste dans votre demande !
Il y a quelques temps, j’ai reçu une demande pour 100 portraits. Le client n’avait pas déterminé de planning, mais autant vous dire que même en dessinant très rapidement et de façon succincte (dans un style assez éloigné du mien donc), avec les retours, cette demande m’aurait demandé au moins deux mois de travail non-stop minimum.
 
Personnellement, je préfère éviter ce genre de demandes car avec un tel rythme, difficile de faire de la place à la créativité ! Dans tous les cas, si votre demande est ambitieuse, prévoyez un budget conséquent en fonction de cela !

– Utilisation

Le montant d’un devis pour une illustration est divisée en deux parties : Le prix de la production et les droits d’utilisation. Indiquez dans votre brief le ou les supports sur lesquels les illustrations vont être utilisées, le territoire et la durée. Sachez que le montant du devis que va vous établir votre illustrateur sera en grande partie influencé par les droits d’utilisation : plus la diffusion de ces illustrations sera grande, plus l’estimation de votre devis sera élevée. Alors un conseil, si votre budget est restreint, ne soyez pas trop gourmand 😉 .
 

2. Définir le style d’illustration

Cela peut vous sembler bête, mais la plupart du temps les illustrateurs ont plusieurs « styles » dans leur portfolio et ce surtout s’ils exercent depuis plusieurs années. Avec le temps, leurs goûts et leurs méthodes ont sans doute évolués.
 
Même si vous avez découvert le travail de votre illustrateur en vous baladant sur le net (Pinterest, Google ou autre), visiter son portfolio vous permettra d’y découvrir des illustrations récentes et d’avoir une vision plus globale de son univers. Passez-le en revue puis notez les illustrations qui vous plaisent et dont le style correspond à ce que vous recherchez.
 
Cela permettra à l’illustrateur de savoir exactement le type de rendu souhaité et de bien comprendre vos besoins. N’oubliez pas que ce qui peut vous sembler évident ne l’est pas forcément pour l’illustrateur :) .
 

 
Vous souhaitez faire appel à un illustrateur ? Voici 5 conseils pour travailler avec un illustrateur en toute sérénité | Cliquez pour découvrir l'article
 

3. Prise de contact

Une fois votre demande clarifiée, il est maintenant temps de contacter l’illustrateur. Encore une fois c’est une question de bon sens, mais évitez d’envoyer votre mail le week-end. L’illustrateur est comme vous, il ne travaille pas (officiellement) le week-end :) .
 
Commencez votre mail en montrant que vous connaissez et appréciez son travail. Cela permettra d’établir dès le départ une relation de confiance avec l’illustrateur trop souvent habitué à recevoir des demandes généralistes envoyées à plusieurs illustrateurs en même temps.
 
N’oubliez pas que l’illustrateur est une personne sensible. Un petit compliment au passage ne vous coûtera rien mais peut vous rapporter gros en démontrant la sincérité de votre démarche. Cela aura pour effet de rendre votre illustrateur plus réceptif et enthousiaste face à votre demande.
 
Ensuite, expliquez votre demande en donnant tous les détails rassemblés plus haut. Plus votre demande sera précise, plus votre illustrateur pourra facilement visualiser votre idée.
 
Pour finir, demandez une évaluation de tarif, ou si vous avez en avez une idée précise, indiquez directement votre budget.

4. Phase de discussion

Si votre demande est raisonnable et votre mail respectueux, il n’y a pas de raison que votre illustrateur ou illustratrice ne réponde pas ! Et si ce n’est pas le cas, laissez-lui tout de même 48 h (jours ouvrés) avant d’envisager de contacter un autre créatif. La vie d’un illustrateur est parfois perturbée par des plannings très serrés !
 
De son côté, l’illustrateur pourra vous faire part de quelques informations qui pourront vous être utiles pour le bon déroulement de votre projet : heures de travail, processus, etc. Vous allez ensuite entrer en phase de discussion.
 
N’oubliez pas que la négociation fait partie intégrante de ce genre de demande et qu’il est tout à fait naturel et sain de vouloir discuter et faire quelques ajustements. Surtout ne vous braquez pas et n’allez pas vous imaginer que l’illustrateur tente de vous arnaquer. Comme vous, il tente simplement de trouver une solution dans laquelle les deux parties y trouveront leur compte.
 
C’est le moment de mettre à l’écrit tous les détails de votre projet et de mettre en place un processus bien défini :

– Brief plus précis

Ex: une femme, blonde les cheveux longs qui marche sur le pont Alexandre III avec son chien dalmatien. Elle porte des bottes etc.

– Un planning pour chaque étape du projet

Ex: Sketch / Recherches : 28 février
Retour attendu : 29 février
Final : 5 mars, etc.

– Spécifités techniques des fichiers livrables

Dimensions, format (jpg, .psd, etc.), style, etc.

– Toutes informations supplémentaires que vous jugez nécessaires afin de mettre l’illustrateur sur la bonne voie !

Une fois que vous vous serez mis d’accord avec l’illustrateur sur un tarif, celui-ci vous établira alors un devis qu’il vous faudra lui remettre signé et souvent accompagné d’un acompte (50%). Cela lui permettra de valider votre demande est de bloquer les dates dans son agenda.
 
Attention, n’oubliez pas que tant que rien n’est signé, l’illustrateur ne nous doit rien, alors si vous êtes pressé-e n’attendez pas trop avant d’envoyer votre devis signé et votre acompte sous peine de voir l’illustrateur indisponible aux dates désirées.
 
Vous souhaitez faire appel à un illustrateur ? Voici 5 conseils pour travailler avec un illustrateur en toute sérénité | Cliquez pour découvrir l'article
 

5. Déroulement du projet

C’est parti, votre projet est maintenant dans les mains de votre illustrateur préféré !
Cependant, vous avez toujours un rôle important à jouer dans son processus, car afin que les délais soient respectés, l’illustrateur a besoin que vous soyez réactif-ve dans vos retours et vos validations.
 
Essayez d’être le plus clair possible dans vos remarques, voir même terre à terre afin d’expliquer au mieux votre ressenti. Une fois de plus, si vous avez une question, exprimez-la car après cela risque d’être trop tard et il vaut mieux expliquer les choses plusieurs fois plutôt que d’être déçu-e par la suite.

– Le premier sketch

Dans un premier temps, votre illustrateur ou illustratrice vous livrera un sketch (ou rough) qui est une sorte de recherche crayonnée (selon la technique de l’artiste) visant à valider la composition et le placement des éléments et de s’assurer que le brief a bien été compris.
 
Surtout ne vous attendez pas à un résultat final à ce stade, vous risqueriez d’être déçu-e ! Je sais que certains illustrateurs travaillent directement « au propre » et en couleur, mais pour ma part, comme les sketches ont pour vocation d’être ajustés, je ne fournis que des croquis en noir et blanc.
 
C’est à ce stade que vous pouvez alors demander des corrections sur la composition, la pose, le style des personnages et tous les éléments qui seront dessinés au propre par la suite. Si ce n’est pas encore fait, vous pouvez également donner vos indications de couleurs si vous en avez.

– L’illustration finale

Une fois le sketch / croquis validé, L’illustrateur passe au dessin final et à la colorisation en fonction des instructions que vous lui avez donné. A ce stade, le dessin est validé, mais vous pouvez tout de même demander des ajustements sur la couleur.
 
Pour finir lorsque le projet est terminé, l’illustrateur vous envoie ses fichiers haute définition la plupart du temps via un site de transfert (ex: Wetransfer, Dropbox, etc.)
 

Pour finir je dirais que pour qu’un projet en illustration se passe sous les meilleurs hospices, il faut se rendre disponible et faire en sorte que la communication soit toujours fluide et agréable. Si vous le pouvez, une fois votre devis signé, pourquoi ne pas proposer à votre illustrateur de le rencontrer pour en discuter ? C’est toujours plus agréable de voir le visage de ses collaborateurs, et cela aura pour effet de créer un contact humain et chaleureux et de transformer une simple collaboration en une relation de confiance et de bienveillance.
 
Vous souhaitez faire appel à un illustrateur ? Voici 5 conseils pour travailler avec un illustrateur en toute sérénité | Cliquez pour découvrir l'article
 

Est-ce que parmi ces conseils il y en a un qui vous parle plus qu’un autre ? Quel est le plus gros problème que vous ayez rencontré en travaillant avec un illustrateur ?

Comment (4)

JULIA

26 février 2018 Reply

Cet article est génial !
Je rajouterais juste *true stories* de ne pas demander à un illustrateur moins connu (voire inconnu *moi*) de copier le style d'un illustrateur connu car ce dernier est trop cher !

    elodie_2016

    27 février 2018 Reply

    Arf oui c'est vrai... Situation vécue également -_-

Laisser un commentaire